Dernière étape en Colombie : Medellín et Guatapé

Ce matin on part pour Medellín, à prononcer littéralement MetsDesJean, tristement célèbre pour l’épisode Pablo Escobar. En voulant économiser, on réserve avec la compagnie lowcost Via Colombia #fail. Comme Ryanair chez nous, on oublie de lire les petites lignes, et on se rend compte une fois à l’aéroport que si on a pas les billets imprimés, il faut payer 11€ par billet de frais d’impression (la version électronique ne les intéresse pas). Puis environ 30€ pour enregistrer notre sac à dos.

En plus on a même pas des places à cotés, et on nous demande de raquer encore un peu plus si on veut changer de siège, alors que la moitié de l’avion reste vide… ! Bref, on refuse un #fail de plus ça rend plus fort 🙂

Arrivée à Medellin

Une fois arrivés à Medellín, on choisit un collectivo pour 30 000 à deux, qu’on partage avec deux colombiennes.  Après avoir déposé nos deux passagères, il nous propose de nous déposer directement à l’hôtel contre un petit supplément (10 000). On dit oui, et on se rend compte une fois à l’hôtel qu’on aurai du payer 5000 #anotherbrandnewfail.

On arrive donc à Poblado, le quartier qu’on a choisi, et on découvre notre hostal tout mignon. Deux belles terrasses, une petite chambre confortable et plein de salles de bains partout. On s’y sent vraiment bien ! Le quartier Poblado nous plait vraiment aussi ! Tout a l’air cher, bien sûr, mais pour le déjeuner on arrive à s’en sortir pas trop mal avec une formule Almuerzo à 7500$ (environ 2€). Soupe, viande avec accompagnements et un petit jus.

Medellín guatapé

Ensuite, on prend le métro et on monte jusqu’au Pueblito Paisa. C’est pas un vrai quartier, mais juste une reconstruction d’un village typique de cette région de Colombie. On boit un jus et on visite le musée de la Ville. Nous avions entendu dire que la visite valait le coup, ça reste assez agréable  mais très touristique ! On attend la tombée de la nuit pour le spectacle, c’est vraiment impressionnant, on se croirait dans Narcos. On contemple l’immensité de la ville !

Medellín guatapé

Fail, Fail et ReFail

Le lendemain, on se réveille pour le petit dej’. On dirait un buffet, on est sur le point de se servir quand on se rend compte que ce n’est pas un self service. Il y a une serveuse qui nous donne une portion de chaque assiettes. C’est pas copieux mais assez bon, on prend ! De plus, le café en Colombie est toujours illimité et il est vraiment bon ! On se rend compte de combien ça nous avait manqué en Asie ! Ça fait du bien de le retrouver !

Pour cette deuxième journée à Medellín, on décide de marcher jusqu’au centre ville et en profiter pour prendre le metrocable pour grimper vers les quartiers hauts de la ville. On arrive à la station et on se rend compte qu’il y a une queue pour les habitants du quartier et une queue pour les autres. Quand on voit la queue on se rend compte qu’effectivement c’est pertinent. On attend (car on a carrément le temps) et après 3-4 arrêts on descend pour se balader dans ces quartiers populaires et admirer la vue. On marche un peu mais on se sent non plus hyper en sécurité, alors on fait demi tour et on redescend vers le centre ville.

Medellín guatapé

Petite déception, le centre est assez moche et tout en travaux. On ne lui trouve pas grand intérêt et on galère pour trouver un endroit pour déjeuner ! Après s’être sustenté on prend la direction « la maison où il est mort Pablo Escobar ». On a tellement bien préparé notre coup, qu’on trouvera jamais la dite maison en question. On suit maps.me, on arrive dans la rue mais la maison pinguée ne ressemble pas du tout aux photos. Et on a cru comprendre que les voisins étaient quelques peu agacés par cette notoriété donc on demande pas vraiment notre chemin. Ce déplacement n’aura donc strictement servi à rien.

On se motive pour aller (en taxi) voir la fameuse Communa 13. Ce quartier, autrefois le plus dangereux au monde, est aujourd’hui très safe et pris d’assault par les touristes, surtout pour admirer la street art. On y est presque, presque mais comme jamais deux sans trois, cette fois-ci il commence à pleuvoir. Un tour du quartier sous la pluie,c ‘est pas la même chose et on demande finalement au taxi de faire demi-tour et de nous ramener à l’hôtel. Une fois arrivés, il se met à refaire beau… Il est tôt, on est déjà à l’hôtel et on a une forte sensation d’inachevé pour cette deuxième journée à Medellín ! Notre seule activité du soir sera de faire quelque courses. Tout ça pour sortir une mauvaise salade tomate avocat…

La Piedra del Penol et Guatapé

Après la journée un peu mitigée de la veille, on est gonflés à bloc ! Réveil matin 6h on se lève comme une fleur pour prendre notre bus pour Guatapé. On choppe un jus de fruit et des biscuits au passage, et c’est parti pour 2h environ de bus.

Une fois arrivés à la Piedra del Penol, on la voit de haut et on se dit que ça va être compliqué de monter.  Finalement les 659 marches jusqu’en haut se passent plutôt bien et le spectacle en haut est simplement ouuuuf ! On aperçoit une multitude de lacs (artificiels) et du vert à perte de vue ! Whaou, encore une fois, la Colombie nous aura conquis !

Medellín guatapé

Après la descente, beaucoup plus chiante que la montée, on négocie une sorte tuk-tuk pour 2500 COP par personne jusqu’à Guatapé. Guatapé, comme Salento ou Filandia c’est un petit village super mignon, super coloré et aussi super touristique, comme on les aime en Colombie.

On commence la balade le long du lac, mais n’étant pas très intéressant, on s’enfonce vite dans le village. On fait tout de suite une pause pour goûter la version paisa de notre coup de cœur culinaire : les almojabanas ! C’est moins bon que ceux de Bogotà, mais ça reste un petit régal quand même ! On continue la balade jusqu’à la fameuse place de l’Escalier. Et on y reste un moment car on veut absolument prendre une photo sans personne. Mission impossible dans ce genre d’endroit !

La journée s’est finalement très bien passée mais on ne pouvait pas partir sans un petit loupé : à savoir le déjeuner. On avait lu sur un blog  le nom d’un super resto pas trop connu, on finit par prendre le plat du jour (du poulet fourré à l’ananas) et… on se demande toujours comment le serveur a pu nous convaincre à commander ça, sérieux !!

Conclusion

Medellín et Guatapé marquent la fin de notre périple colombien. On a adoré cette ville et cette région. Encore une étape incontournable de la Colombie. C’est en voyant des paysages comme ça qu’on se rend compte à quel point la Colombie est vraiment un beau pays. Pour sûr dans notre top 3 de ce tour du monde. Finalement on s’est un peu laissés guider un peu par notre amie, on a peut être pas fait exactement comme on aurait voulu faire mais reste conscient de la chance qu’on a eu. Sans la famille Delgado-Gomez, ça n’aurais pas été pareil et on a passé un super moment en Colombie avec les Colombiens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *