Osaka, notre dernière étape au Japon

Nous avons terminé notre séjour au Japon par trois jours à Osaka. La ville « rebelle », où les gens se mettent à droite dans les escalators (oh les coquins?!) et traversent au feu rouge.

Arrivée en douceur et la joie de retrouver un Airbnb

Comme à Hiroshima, on arrive à 6h du mat et sommes prêts pour notre McDo matinal.

Le saviez-vous ? McDo est le restaurant N°1 au Japon !

Cette fois-ci, il est dans une station de métro et il est bien plus chaleureux ! On y reste un moment à siroter notre café et observer les gens, pour la plupart des employés de bureau. Puis, on prend le bus jusqu’à notre Airbnb. On a galéré un moment à trouver un billet journalier pour les transports… Leur système est presque autant compliqué qu’à Tokyo.

Nous avons réserve un Airbnb pour trois nuits à Osaka dans le quartier d’Awaza. Quand on y arrive, à 10h, miracle ! On reçoit un message de l’hôte nous disant que la chambre est prête et on peut la récupérer ! Nous en profitons pour faire une bonne sieste. On ne sortira que pour aller déjeuner, avec un bon sushi train comme d’habitude.

Le premier soir, on se réessaye à cuisiner, on va faire nos petites courses au supermarché on est super contents ! Sauf que les pâtes avocat / crevettes surgelées c’est pas un succès…

Visite de la ville

A Osaka, on a principalement visité le quartier Dotonbori. Ce quartier concentre restaurants, magasins, théâtres et karaokés. Nous sommes vendredi matin et le quartier est déjà très très fréquenté. Les rues du quartier brillent grâces à leur grandes enseignes lumineuse géantes. Une des plus jolies est celle qui longe le canal. On se promène d’abord en plein jour puis à la tombée de la nuit. Deux ambiances complètement différentes. Finalement, on passe beaucoup de temps à Dotombori. En fin d’après-midi, on se balade autour du château d’Osaka (on l’a trouvé moins joli que celui d’Hiroshima, et beaucoup plus fréquenté).

Le lendemain, on visite le quartier de Denden Town. Le quartier des geeks et des gamers (boutiques de cosplay, jeux vidéo, figurines….) On peut même acheter la séga mégadrive ou la PS1 pour 30€… #nostalgie ! La plupart des boutiques sont énormes, parfois 5-6 étages. On passe aussi un bon moment dans des arcades, à regarder les japonnais jouer à fond (surtout les jeux de dance).

On avait entendu beaucoup parler de la vie nocturne d’Osaka, on décide donc de traîner un peu le soir pour voir ce que ça donne. D’abord, on se rapproche d’un maid café. C’est un bar où les serveuse sont habillées en domestiques / soubrette. La dame nous explique qu’il est interdit de prendre les maids en photo (sauf en payant…). Et que d’ailleurs il faut payer 500 yen chacun pour entrer et au moins autant pour consommer. On se dit que c’est bien trop cher. Finalement on regarde juste de l’extérieur.
Avant le dîner, on se laisse tenter par un bar Karaoke. Et on ne regrette pas du tout ! Environ 1000 yen pour 30 minutes, on se retrouve dans une petite salle avec un écran et deux micros. Notre set lits ? Du Sam Smith, Backstreet Boys, Despacito (très dur à chanter)… et un peu d’Aerosmith, pour finir en beauté.

osaka

Dernière journée alternative

Le dernier jour, on avait notre avion à 22h du soir. On avait plusieurs options pour passer la journée : un SPA géant, les Universal Studios de Osaka, l’aquarium … Mait tout revenait assez cher. On a donc « garés » nos gros sacs dans un casier de la station du métro de Namba , décidés à se balader une dernière fois en ville. Sauf que, à peine sortis du métro… un cinéma attire notre attention. Quoi ? Le Star Wars qu’on attendait de voir… en 4D ? On décide d’acheter les billets (avec un petit moment d’hésitation quand on découvre que ça coûte beaucoup plus cher de ce que l’on pensait). Mais bon, on voulait essayer la 4D et on a passé un chouette moment. Pour résumer, en plus du vidéo 3D on a eu le droit aux sieges qui bougent, des éclaboussures d’eau, des bourrasques en pleine gueule… C’était marrant !
Après le dernier sushi train (aka « le sushi train de trop ») on récupère notre train à la station Namba, 900 yen jusqu’à l’aéroport Kansai. Où on a pris notre vol pour Hawaii en partant à 22h, et en arrivant à 10h du même jour… To be continued

Nos conseils

  • Pour laisser les sacs, allez à la gare de Namba, on a réussi à caler deux gros backpack dans un seul casier pour 700 yen.
  • Essayez le Karaoké avant de partir du Japon, on est seul dans un box et on se marre vraiment bien. Y aller avant 20h, c’est moins cher.
  • La SuicaCard fonctionne à Osaka mais vous ne pourrez pas la rendre (uniquement à Tokyo)…

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *