Au calme de Kampot

Après Siem Reap, nous avons décidé de rejoindre Kampot au sud. Pour nous rapprocher de Koh Rong Samloem (lieu réservé pour Noel) et pour garder Phnom Penh pour la fin (départ de l’aéroport pour Bangkok).Pour rejoindre Kampot depuis Siem Reap, ils existent plusieurs solutions, notamment :

    • Aller à Phnom Penh (env 5/7h) et prendre un bus pour Kampot (5h)
    • Aller à Battambang et prendre un bus pour Kampot
    • Passer par Sihanoukville et prendre un bus pour Kampot

Après avoir balancé entre faire un stop à Battambang ou aller directement à Kampot depuis Phnom Penh, nous avons opté pour cette 2ème solution.

La solution Sihanoukville, ne nous tentait pas vraiment. Nous l’avions exclue dès le début.

Nous avons pris un package avec Sorya Transport qui pour 15$/personne comprenait un bus de nuit jusqu’à Phnom Penh, puis un bus jusqu’à Kampot. Départ à 23h, arrivé 6h à Phnom Penh puis 12h à Kampot (le bus passe d’abord par Kep).

On a pas mal hésité entre Giant Ibis (la rolls Royce des bus au Cambodge) et les autres compagnies (Olympic, Sorya, Virhak Bumtham). On regardait les photos, lisait tous les avis…

Finalement, après avoir discuté avec le patron de notre hôtel et avoir reçu un « Your problem is you’re thinking too much » comme réponse, on s’est décidés pour la compagnie la moins chère, Sorya, et ça c’est très bien passé.

Par la suite, on essaie de toujours garder son conseil en tête ! 

Le bus de nuit pour Phnom Penh était assez confortable (les couchettes plus grandes qu’au Laos), et ponctuel sur les horaires ! Le 2ème bus pour Kampot était également très bien.

La pause Kit Kat à Kampot

A Kampot, on a vraiment posé les bagages et on a pris le temps de souffler un peu ! Ca fait du bien après 2 mois et demi de voyage. Finalement, on a quand même réussi à faire 4 hôtels différents en 6 nuits #problemedelogistique.

Initialement, on avait prévu de faire 4 jours à Kampot et 2 jours à Kep. Mais en réalité, Kampot s’avère être une ville plus animée, très sympathique. Kep n’est qu’à peine à 30 min en scooter donc on a finalement passés toutes nos nuits sur Kampot.

On ne charge pas trop les agenda du jour. Une visite quotidienne, des balades en scooter, et on profite des fruit shakes en terrasse !

En 6 jours nous aurons eu le temps de faire : 1 journée à Kep, un aller/retour à Bokor, la visite de La Plantation (plantation de poivre tenu par un couple franco/belge), les salins (finalement pas très intéressant).

Une journée à Kep Plage

Nous n’avons pas eu la chance d’avoir un beau ciel bleu et un soleil qui chauffe. Mais malgré le vent et le ciel gris, on tout de même passé une très bonne journée.

Au programme :

  • Kep National Park, payant. Peut se faire à pied ou en scooter pour les plus flemmards (sûrement plus joli par beau temps)
  • Butterfly Garden, payant. On peut y voir plusieurs espèces de papillon différents, ça reste sympa à faire.
  • Marché au Crabe et dégustation du crabe. Un régal, nous avons mangé dans une petite terrasse vue mer juste après le marché.
  • Pause plage, avec comme voisins de serviette les membres de l’équipe de natation de Kep qui faisaient les kékés des plages.

PS: attention sur la route en scooter, à Kampot, nous avons rencontré un Belge qui a eu un accident avec… une vache ! Résultat, plusieurs points de suture et immobilisation pendant 10 jours. 

Bokor Mountain

On ne peut pas dire qu’on ait vraiment adoré l’escapade à Bokor. Déjà, on a eu un vent glacial tout du long. De plus, arrivés en haut on se retrouve nez à nez avec un casino (très moche, on peut le dire) et une multitude d’ouvrier chinois.

On se croirait vraiment transportés en Chine. On entre dans un village chinois en construction. Un peu dommage car ça entache le paysage de carte postale qu’offre la montagne. Finalement, la balade est tout de même agréable, on la conseille si vous avez du temps.

Tout en haut (la montée prend quand même 30 min), on a une très belle vue sur la côte et on peut visiter les ruines de l’ancienne résidence de vacance du roi Sihanouk, une vieille église ainsi qu’un Bouddha géant.

Il y aurait également une plantation de thé, une cascade et des rice fields mais on ne peut pas en parler, le froid nous a fait faire demi tour.

La Plantation

Superbe escapade à faire. Egalement à 30 min de Kampot, La Plantation, est comme son nom l’indique une plantation du fameux poivre de Kampot. La route pour y accéder est dans sa majeure partie un chemin en terre avec quelques trous et bosses.

Tenu par un coupe franco belge, la Plantation emploie des Cambodgiens et participe à l’éducation des enfants aux environs. La visite gratuite (en Français, Anglais ou Khmer), permet d’en apprendre un peu plus sur le poivre. Les différences entre le poivre vert, blanc, rouge et noir, la spécificité du poivre de Kampot… Le tout dans un décor parfait entre montagne, lac et plantation de poivre.

Possibilité à la fin de la visite de déjeuner au restaurant de La plantation et d’acheter du poivre en souvenir !

Resto testés et approuvés

  • Aroma Café : cuisine libanaise, 4/5$ le plat. Ca change de la cuisine asiatique.
  • Epic Arts Café : tenu par des personnes avec handicap, on fait son choix sur un formulaire papier et on prend le temps de déguster tellement c’est bon.
  • Café Espresso : une bonne odeur de café, pas vraiment économique mais on a sacrément bien mangé. En particulier, le chicken parmigiana permet de récupérer les kilos perdus.
  • Ciao : un restaurant en bois, dans une petite ruelle, qui malgré la petitesse de la cuisine arrive à sortir de bons petits plats italiens (privilégier les gnocchis)
  • Kampot Old Bridge Kitchen : notre cuisine des derniers jours, plats typiques cambodgiens, pas cher, au bord du fleuve.
  • Khmer Roots Cafe : près de La plantation, ce petit resto face au lac propose du poulet au poivre de Kampot + boisson pour 3$

Où loger

Comme on vous disait plus haut, en 6 nuits on a eu le temps d’essayer 4 guesthouses différentes.

On recommande Bohemiaz Kampot pour le côté vraiment isolé, et ils font de super burgers.

Et My Parents Guesthouse pour le rapport qualité prix et la confiture de mangue maison au petit déjeuner (en sus).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *